Festivals, discothèques : 102 décibels maximum

Parmi elles, l’abaissement du niveau sonore maximum à 102 décibels. Depuis 1998, ce dernier était limité à 105 dB. À noter que le niveau sonore, mesuré sur quinze minutes, ne peut excéder 94 décibels lorsque le public est composé d’enfants de six ans et moins.
Les festivals (qui jusque-là n’étaient pas concernés par la législation), les discothèques et autres lieux diffusant de la musique amplifiée, dont le public est supérieur à 100 personnes, seront également obligés d’afficher en continu leur niveau sonore, de l’enregistrer et être prêts à les présenter en cas de contrôle.

Lire la suite de l’article publié le 9 août 2017 sur le site de edp-audio