Hyperacousie : du test au traitement

Hypersensibilité, intolérance aux bruits du quotidien… l’hyperacousie est un trouble auditif provenant d’une lésion de l’oreille interne. Cette gêne est invalidante au quotidien, elle peut avoir pour conséquence : un isolement, un arrêt de travail, une dépression. Grâce à la présence de certains symptômes et à la réalisation d’un test, l’hyperacousie pourra être détectée.

Les symptômes de l’hyperacousie

Pour diagnostiquer une hyperacousie, un test doit être réalisé. Avant ce test déterminant, ce sont les symptômes qui vont donner l’alerte. Une personne souffrant d’hyperacousie va avoir un seuil de tolérance au bruit très bas : en moyenne 60 décibels au lieu de 90 dB. Le moindre bruit provoque une douleur désagréable. Il se peut que la personne soit également prise de nausées, de fatigue, de vertige…

Consultation et test : l’hyperacousie peut être soignée ou diminuée

Comme pour toutes les pathologies, plus l’hyperacousie est prise en charge tôt, mieux elle pourra être soignée. Pour détecter la présence et le degré d’intensité de l’hyperacousie, un test est réalisé par l’ORL et l’audioprothésiste. Grâce à ce bilan et à la recherche des causes, un traitement sera proposé. Chez GrandAudition, nous avons souhaité traiter également les douleurs liées à l’hyperacousie. Pour cela, nous avons créé un Pôle des thérapies acouphènes et hyperacousie. En complément du traitement, nous proposons donc une prise en charge émotionnelle du patient.